• j'arrive a valence, je vais prendre le train . Ils vont encore me faire tourner en bourique a la "renfe"  , ca c'est la station de train . Je dis bien que j'ai un vélo avec une remorque. Au dernier moment on m'informe que je dois reserver un billet pour le vélo ( dernier moment ca veut dire ,quand je monte dans le train !!) je cours, saute, zigzag et revient de la meme facon juqu'au quai. En sueure, je m'étale par terre et reste a coté de mes affaires. Le controleur dans sa grande clémance me donne un siege qui n'est pas réservé a coté de tout mon atiraille.

     

    Arrivé a Alicante je file vers le sud avec un regard distrait car pas grand chose n'a changé depuis mon départ il y a un peu plus de deux ans. Les panneaux "se vende" sont en nombre aux fenetres des appartements, le soleil brille, l'odeur de la ville reste ce qu'elle était! noséabond.

     
    J'arrive le soir a la marina. Merci encore tony, melina, basilius, eva, maria, angel, merci d'avoir ete la . (vive les accents)
    Je me repose deux jours et c'est reparti comme en heuuuu 14 ...40...18  ?!?!  c'est reparti quoi !
     
     
     

    5 commentaires

  • Voir la galerie

    votre commentaire
  • Ce soir , je suis exterminé de fatigue. J'ai fait 105 km , je décide de frapper a la porte d'une maison ...

    quel bonheur ils sont bretons hum    ,  je n'ai pas vu la plaque immatriculée 35  fr  bien sur en arrivant :D  

    un peu de la triche oui mais bon, j´ai pas envie de tourner pendant deux heures pour trouver ou dormir en suretée.

    Ils sont a l'apero chez des voisins .... belges   , c'est bizard ca un breton a l'apero !!  Mais ils m'ouvrent quand meme leur porte en me demandant si je veux prendre une douche , dormir dans un lit  ou manger quleque chose.

    Tres sagement je pose ma tante dans le jardin, pour me mettre a l'aise le plus vite possible.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Apres une bonne nuit de sommeil, le petit dejeuné chez l'habitant :D , la douche et les sourires de ceux qui m'ont acceuillis avec tant de gentillesse.Merci encore pour votre amabilitée , je n´oublierai pas la carte du maroc , et la ville que nous cherchions : caratagena . 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Départ vers valencia. La route nationale 340 est vraiment horrible, les camions commencent vraiment a m'embetter, je n'ai pas de place sur la route, le soleil tape fort, et j'ai les jambes en compote apres la journée d'hier ,alors bon avec tout ca laissez moi crier encore un peu J'ADORE CA eheheheh

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore 80 km d'accomplis, je décide de m´arreter dans une pension a "nules" pour la nuit (18€ avec douche, cafard vu sur le néant, mais sinon très bien...  pension pepe en nules).

    Le lendemain,j ai toujours super mal au molet gauche, il fait encore plus chaud et la route est un peu meilleur. Tout roule dans le meilleur des mondes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je vais décider de tricher encore un peu mais il y a deux autres choses importantes , je ne cherche pas d´éxcuses bien sur mais bon , soyez indulgents ehehe. La route entre valencia et alicante est vraiment dangereuse, ca monte ca descend et il n'y a rien a voir a part des villes d'anglais a moitiées vides. Et j'ai mon pneu arriere qui est déjà usé , je voulais arriver a alicante pour aller voir une personne en particulier pour le changer . Je vais prendre sur moi et aller a la gare de valencia pour prendre le train jusqu a alicante.

    oui oui oui je sais pas besoin de me le dire mais bon voila quoi hein donc c'est comme ca .  Plus facile a dire qu'a faire bien sur , ils me feront courir comme un fou entre un guicher et un autre , a savoir :  ils ne savent pas si je pourrai monter avec ma biciclette et mon atiraille dans le train regional ... il faut que j attende le dernier moment et zou cést partie. La vitesse de croisiere change et mon estomac est sur le point de lacher, dingue non ?!

    je fais encore trentes kilometres pour terminer chez mon tres cher ami tony de la torre , merci a toi .

    Prochaine étape CARTAGENA.

     


    3 commentaires
  • bon bon bon !  pensez-vous que j'avais terminé avec mon venin ...   mais  nonnnn   pas du tout , ca ne fait d'ailleurs que commencer je pense .  Enfin ca ne sera pas toujours ainsi mais cette video elle est pour toi public  eheheh    la suite de mon dernier article.


    4 commentaires
  • coucou a tous ! Apres avoir passé quelques jours a barcelone me revoila sur la route . Premiere difficulté  : un col qui a failli me tuer !!

     je suffoque presque mais ca va encore ehehehe

    la reprise est plutot dure.

     

     

    je passe tarragona sans trop d'encombres mais il y a une chose qui depuis le debut commence a me gener.  Je demande mon chemin pour sqvoir si je peux sortir de la route nationale on me repond que non ou sinon que oui mais c est tres compliqué  et je vais me retrouver dans la montagne. Donc je continue sur la meme route.( deso pour les virgules mais le clavier cole sur quelques touches hum !! ) les camions commencent sincerement a me prendre la tete. Une c'est l'odeure le bruit le vent qu'ils emmettent mais comme si ca n'etait pas suffisant lorsque je me deporte legerement ils s'amusent a me claxonner juste a ma hauteur ,,,,,ll ,l,l(  voila j'ai tenté la virgule...) croient ils que c est q moi de bouger dans le fossé  pour les laisser passer ???   enfin bon je m'arrete dans un camping pour une nuit. bien fatigué  et j'essai de me calmer.

     

    c est jolie hein ??

     

     

    et puis enfin de compte ca me reprend ...

     

     et la je commence a délirer ,,,,,,,,,,,,,  arf arf    le soleil je pense :)

     

     

     

     

    bientot la suite quand j'aurai reussi a t'elécharger les autres videos   y en a une derniere pour cette article .


    6 commentaires